Marche pour la fin du spécisme

La JMFS 2016

Le 27 août 2016 a eu lieu la deuxième Journée Mondiale pour la Fin du Spécisme. Dans de nombreux pays, nous dénonçons l'idéologie qui permet de mépriser les intérêts des animaux simplement parce qu'ils sont d'une autre espèce.

Dans le cadre de cette journée internationale, l'association PEA - Pour l'Egalité Animale organise, comme l'année passée, une Marche pacifique pour la fin du spécisme à Genève. Rendez-vous était donné le samedi 27 août 2016 dès 11h à Genève, au parc des Cropettes, avec des stands associatifs. La marche a démarré à 14h et a été suivie d'une fête et d'une discussion, à partir de 19h. Des rencontres ont eu également lieu dans le cadre de la marche le vendredi 27 et le dimanche 28 août.

Une galerie de photos de la marche de 2015 se trouve en bas de cette page et nous vous invitons à lire le compte rendu de cette édition ici.

En 2016, des marches et autres événements ont eu lieu à Dublin (Irlande), Paris et Nice (France), Istanbul (Turquie).

Evénement Facebook de la marche de Genève.
Infos pratiques (Hébergement, accès, alimentation, etc.)

Programme détaillé 2016 de Genève

Vendredi 26 août

20h : Yves Bonnardel « Qu'est-ce que le spécisme ? - Pour une société plus égalitaire »
Le spécisme est la discrimination fondée sur l'espèce, indéfendable logiquement et moralement. Une société sans discriminations révolutionnera notre rapport aux autres animaux. Venez en discuter ! Salle des pavillons, rue des Pavillons 12 Evénement Facebook

Samedi 27 août

Dès 11h : stands associatifs et de nourriture au parc des Cropettes (avec les stand de PEA, L214, Sea Shepherd, LSCV, TIF, ATRA et Veganopolis).
14h : départ de la marche depuis le parc des Cropettes. Evénement Facebook
Dès 19h : fête, repas à prix libre, conférence « Comment en finir avec le spécisme : approche de l'association PEA », puis concert de Res Turner, à l'Espace de quartier Sécheron, av. Blanc 7, salle polyvalente (étage -1). Evénement Facebook

Dimanche 28 août

De 10h à 18h : conférences de Tiphaine Lagarde (269Life Libération Animale), Martin Gibert (réseau Jase, revue Versus, auteur de Voir son steak comme un animal mort, Québec), Brigitte Gothière (L214), David Olivier (co-fondateur des Cahiers antispécistes), Anou S. & Yves Bonnardel (association PEA - Pour l’Egalité Animale) et Aymeric Caron (auteur du best-seller Antispéciste), suivies d'une table ronde avec les différent-es intervenant-e-s sur la question des stratégies à mettre en œuvre pour combattre et abolir le spécisme et l’exploitation meurtrière qu’il entérine. Evénement Facebook

10h-10h45 (+ 15 minutes de questions) Martin Gibert « Voir son Steak comme un Animal Mort »
11h-11h45 (+ 15 minutes de questions) David Olivier « Les humains sont des animaux » 
à la Salle du Clos Voltaire, rue de Lyon 49, 1203 Genève.

12h-14h pause, déplacement à la Maison des Associations
14h-14h45 Brigitte Gothière « Quelle stratégie pour L214 ? »
14h45-15h30 Tiphaine Lagarde - « La propriété des animaux, obstacle majeur à leur libération »
15h30-16h15 Aymeric Caron - « L'antispécisme, nouvelle proposition politique ? »
16h15-17h15 pause (repas ?)
17h15-19h15 Table ronde
à la Maison des Associations, Rue des Savoises 15 [Ce sera fléché avec des panneaux]









Pourquoi une telle Journée mondiale ?

Les animaux sont des êtres sensibles à part entière, ressentant des émotions, des préférences, des désirs et ayant un intérêt à vivre une vie la plus longue et la plus heureuse possible. Par cette manifestation nous demanderons à ce que la vie et les intérêts des animaux soient réellement pris en considération dans notre société et que l'on arrête de les considérer comme une simple ressource. Découvrir les revendications détaillées de cette manifestation.

Des injustices du passé ont été abolies ou réduites, comme l’esclavage ou le statut inférieur assigné aux femmes. Elles aussi étaient ancrées dans la conscience collective au point qu‘on les croyait éternelles. Mais l‘histoire a montré le contraire. Et on peut facilement imaginer qu‘un jour les abattoirs seront considérés comme un symbole de barbarie. Nous sommes de plus en plus nombreuses et nombreux à refuser l‘injustice envers les animaux, qui devient l‘un des débats de société les plus importants de notre siècle.

La Journée Mondiale pour la Fin du Spécisme se donne pour but de dénoncer l'idéologie injuste qui rend possible la barbarie envers les animaux.

Nous œuvrons pour un monde qui prenne en considération la vie et les intérêts de tous. Ce monde est déjà en marche. Œuvrons tou-te-s ensemble à ce qu’il advienne au plus tôt !

Les animaux ont besoin de vous, rejoignez la prochaine marche historique à Genève le samedi 27 août 2016 !

Notre album photos de la JMFS 2016