Le véganisme

Pourquoi... ?

De plus en plus de personnes adoptent un mode de vie végane, et s'abstiennent de consommer tout produit issu de l'exploitation des animaux, que ce soit pour l’habillement, les loisirs, les produits ménagers ou les cosmétiques (c'est-à-dire viande, poisson, fruits de mer, œufs, fromage, lait, miel, mais aussi cuir, laine, produits testés sur les animaux, ménageries et zoos, etc.). 

...Pour les animaux !

Si l’utilisation d’animaux est très ancrée dans nos pratiques, elle est pourtant difficilement justifiable moralement. En effet, chaque année plus de 64 milliards d’animaux terrestres et 1000 milliards d’animaux marins sont tués pour notre consommation. Enfermés, exploités, puis tués, les animaux ne sont considérés que pour leur valeur marchande, tels des produits et non pas des individus capables de souffrir et d'éprouver du plaisir. Être végane, c'est refuser de contribuer à la souffrance et à la mort de ces innombrables êtres sensibles.
Une vidéo sur l'exploitation des animaux en Suisse.

Végane ?

Le terme végane est adapté de l'anglais vegan et veganism. La Vegan Society (Grande-Bretagne), qui l'a créé en 1944, le définit ainsi : Le véganisme est le mode de vie qui cherche à exclure, autant que faire se peut, toute forme d'exploitation et de cruauté envers les animaux, que ce soit pour se nourrir, s'habiller ou pour tout autre but.

Il se distingue ainsi de végétarien-ne (qui ne consomme pas de chair animale) et de végétalien-ne (qui ne consomme pas de produits alimentaires d'origine animale). Le véganisme étend la pratique végétalienne au mode de vie dans son ensemble : l'habillement, les cosmétiques, les loisirs, etc.
Page Wikipédia sur le véganisme.

Besoin d'aide pour la transition ?

Adopter un mode de vie respectueux des animaux est beaucoup plus facile qu'avant, et ça ne va aller qu'en s'améliorant ! De plus en plus médiatisé, de moins en moins stigmatisé, le véganisme connaît une popularité croissante, accompagnée de l'apparition de plein de nouveaux produits alimentaires dans les magasins spécialisés et dans les grandes surfaces, de livres de recettes, de revues, de cours de cuisine, de groupes de rencontres, de plateformes d'échange, de sites web de documentation et de conseils, etc.

Vous trouverez facilement sur Internet une foule de pages qui y sont consacrées, dans toutes les langues. PEA vous recommande cependant cinq sites web de qualité pour commencer vos recherches et votre découverte:


Sur votre table de chevet...

que_sais-je.jpg Paru fin 2017 sous la plume de Valéry Giroux et Renan Larue, ce petit opus est une bonne introduction à la question.

Plus qu’un régime ou un mode de vie, le véganisme est un mouvement social et politique visant à libérer les animaux du joug humain. S’opposant au carnisme, les véganes renoncent autant que possible à utiliser des produits ou des services issus de leur exploitation. Leurs arguments rencontrent aujourd’hui un écho de plus en plus favorable parmi les consommateurs, alors même que les animaux, sur terre et dans la mer, n’ont jamais été tués dans de si grandes proportions. Cet essai est l’occasion pour ses auteurs de montrer que la société que les véganes appellent de leurs vœux (et préfigurent par leurs pratiques quotidiennes) repose sur une conception élargie de la justice. Une justice qui devrait embrasser l’ensemble des êtres doués de sensibilité. (Présentation PUF)

Le véganisme, Valéry Giroux et Renan Larue, Éditions PUF, coll. « Que sais-je ? » 2017 (128 pages)

 


 

Panique végane.jpg

« La panique végane », un dessin d'Insolente Veggie